Transport

Pont de Deh Cho 

LE PROJET  

  • Le 28 septembre 2007, le ministre des Transports a signé un accord de concession avec la Deh Cho Bridge Corporation (DCBC) visant la conception, la construction, le financement et l’exploitation d’un pont à haubans traversant le fleuve Mackenzie près de Fort Providence sur la route 3 des TNO.
  • D’une longueur de 1 045 km, le pont de Deh Cho a remplacé le service du traversier Merv Hardie (l’été) et le pont de glace du fleuve Mackenzie (l’hiver) de la route 3 près de Fort Providence. Une fois sa construction terminée, le pont a permis d’éliminer les longues et incertaines interruptions de service en hiver et au printemps au moment de la prise et de la rupture des glaces.

COÛT

  • Le coût de construction prévu pour le pont est de 182 millions de dollars. Le pont est financé par des économies provenant de la clôture des activités du traversier et du pont de glace, par un montant annuel de 2 millions de dollars (suivant l’inflation) provenant du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et par des droits de péage pour les véhicules commerciaux utilisant le pont. Les véhicules à passagers n’auront pas à payer de droits de péage.

AVANTAGES

  • Le pont de Deh Cho est un projet de développement économique et d’infrastructure très intéressant qui profitera aux résidents des Territoires du Nord-Ouest pour de nombreuses décennies à venir. Pendant la construction, le projet a engendré des débouchés économiques, notamment des emplois pour bon nombre de Ténois.
  • Les entreprises et les résidents de la région du Slave Nord tirent profit des avantages à long terme d’un pont fixe, estimés supérieurs au coût du péage commercial. Les investisseurs potentiels sont plus enclins à envisager un avenir dans une région desservie par un réseau de transport permanent et fiable.
  • Un système de transport par camion plus efficace diminue les coûts pour les entreprises, les industries et les particuliers de la région du Slave Nord.
  • Les transporteurs commerciaux pourront exploiter leurs flottes toute l’année, sans interruption au printemps et à l’automne.
  • Le pont a permis de diminuer les exigences d’entretien par rapport à celles du traversier et du pont de glace, et il comporte moins de risques pour l’environnement et la sécurité.

LE PROJET  

  • Le 28 septembre 2007, le ministre des Transports a signé un accord de concession avec la Deh Cho Bridge Corporation (DCBC) visant la conception, la construction, le financement et l’exploitation d’un pont à haubans traversant le fleuve Mackenzie près de Fort Providence sur la route 3 des TNO.
  • D’une longueur de 1,045 km, le pont de Deh Cho a remplacé le service du traversier Merv Hardie (l’été) et le pont de glace du fleuve Mackenzie (l’hiver) de la route 3 près de Fort Providence. Une fois sa construction terminée, le pont a permis d’éliminer les longues et incertaines interruptions de service en hiver et au printemps au moment de la prise et de la rupture des glaces.

COÛT

  • Le coût de construction prévu pour le pont est de 182 millions de dollars. Le pont est financé par des économies provenant de la clôture des activités du traversier et du pont de glace, par un montant annuel de 2 millions de dollars (suivant l’inflation) provenant du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et par des droits de péage pour les véhicules commerciaux utilisant le pont. Les véhicules à passagers n’auront pas à payer de droits de péage.

AVANTAGES

  • Le pont de Deh Cho est un projet de développement économique et d’infrastructure très intéressant qui profitera aux résidents des Territoires du Nord-Ouest pour de nombreuses décennies à venir. Pendant la construction, le projet a engendré des débouchés économiques, notamment des emplois pour bon nombre de Ténois.
  • Les entreprises et les résidents de la région du Slave Nord tirent profit des avantages à long terme d’un pont fixe, estimés supérieurs au coût du péage commercial. Les investisseurs potentiels sont plus enclins à envisager un avenir dans une région desservie par un réseau de transport permanent et fiable.
  • Un système de transport par camion plus efficace diminue les coûts pour les entreprises, les industries et les particuliers de la région du Slave Nord.
  • Les transporteurs commerciaux pourront exploiter leurs flottes toute l’année, sans interruption au printemps et à l’automne.
Le pont a permis de diminuer les exigences d’entretien par rapport à celles du traversier et du pont de glace, et il comporte moins de risques pour l’environnement et la sécurité.