Transport

Retombées économiques

En 2009, une étude indépendante sur les retombées économiques de la construction de la route de la vallée du Mackenzie avait fait ressortir quatre types d’incidences économiques positives associées au projet proposé :

  1. Activité économique découlant de la construction et de l’entretien de la route;
  2. Réduction du coût de la vie pour les collectivités qui bénéficieront maintenant d’une route toutes saisons les reliant aux marchés du sud et permettant la livraison des biens;
  3. Hausse des activités du tourisme;
  4. Répercussions bénéfiques sur l’économie territoriale en raison des activités associées au projet du gazoduc de la vallée du Mackenzie, y compris l’exploration et la mise en valeur du champ gazier de la vallée du Mackenzie.

L’activité économique associée à la nouvelle route est loin d’être négligeable. On a en effet estimé que cela créerait 7 785 emplois occasionnels aux TNO et 6 297 emplois occasionnels dans le reste du Canada pendant la période de construction, sans oublier les 128 emplois permanents créés aux TNO aux fins d’entretien de la route, une fois sa construction terminée.

En outre, on a estimé que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest allait économiser 1,3 million de dollars par année du fait qu’il ne lui serait plus nécessaire de s’occuper de la route d’hiver et de la construction de ponts de glace – une somme qui pourrait être investie ailleurs.

En réduisant les coûts de transport dans les régions du Sahtu, des Gwich’inet de Beaufort-Delta, le coût de la vie des résidents de ces régions diminuera, ce qui améliorera de façon générale le bien-être économique de ces Ténois. Les économies potentielles totales ont été estimées à 15,7 millions de dollars par année, ce qui devrait être bénéfique pour la santé économique des TNO.

Le tourisme représente un pan important de l’économie ténoise. La construction de la nouvelle route devrait aider à faire augmenter considérablement le nombre de touristes aux TNO. Les bons côtés d’une hausse du tourisme pourraient se traduire par un apport supplémentaire de plus de 500 000 $ à notre économie et d’une dizaine de nouveaux emplois permanents par année.

Le secteur de l’énergie est une bonne source d’emplois et un élément très important de l’activité économique générale aux TNO. Avec la possible construction du gazoduc de la vallée du Mackenzie et avec la construction de la nouvelle route dans cette région, on estime que les sociétés d’énergie économiseraient 1,215 milliard de dollars (dollars de 2009) sur la période d’exploitation de 45 ans du pipeline gazier, grâce à la réduction des coûts d’exploration et d’exploitation des puits. Les bénéfices après impôt des entreprises pourraient augmenter de près de 2 milliards de dollars, rehaussant du même coup la viabilité économique de bon nombre de projets d’exploration.

Bref, la construction de la route toutes saisons de la vallée du Mackenzie, de Wrigley jusqu’à Tuktoyaktuk, sera avantageuse pour les Ténois et pour tous les Canadiens. En effet, ce projet d’envergure stimulera l’activité économique et réduira le coût de la vie pour les résidents des localités éloignées – sans oublier que cette route améliorera et élargira encore plus le réseau routier canadien.