Transport

ROUTE DE LA VALLÉE DU MACKENZIE

La route de la vallée du Mackenzie reliera les collectivités ténoises, de Wrigley à la côte arctique.


Le ministère des Transports a travaillé de concert avec des groupes autochtones ayant conclu des ententes de revendication territoriale ainsi qu’avec d’autres organismes au sujet du tracé proposé de la route. L’objectif était de recueillir un résumé des faits à connaître avant de procéder à l’étude des impacts environnementaux. Cette approche fondée sur un esprit de partenariat a fait en sorte que le savoir local a été largement pris en compte dans les rapports définitifs, tout comme les préoccupations et les intérêts des résidents des localités touchées par la construction de la route. Les recherches menant à la préparation de ces rapports comprenaient du travail sur le terrain, des consultations et l’obtention de renseignements sur les connaissances traditionnelles.

APERÇU DU PROJET

  • La facilitation des déplacements entre les collectivités permettra d’augmenter les possibilités sociales et de réduire le coût de la vie dans la région.
  • Le corridor remplacera les routes d’hiver existantes, offrant ainsi un système de transport plus fiable à l’ère du changement climatique.
  • Le corridor créera de nouvelles occasions d’affaires en stimulant le tourisme et le développement des ressources minérales et pétrolières.
  • Pour réaliser les travaux, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest travaille avec divers organismes ayant présenté des revendications territoriales.
  • En 2009, une étude indépendante sur les retombées économiques de la construction de la route de la vallée du Mackenzie avait fait ressortir quatre types d’incidences économiques positives associées au projet proposé : 

    • Activité économique découlant de la construction et de l’entretien de la route;
    • Réduction du coût de la vie pour les collectivités qui bénéficieront maintenant d’une route toutes saisons les reliant aux marchés du sud et permettant la livraison des biens;
    • Hausse des activités du tourisme;

    • Répercussions bénéfiques sur l’économie territoriale en raison des activités associées au projet du gazoduc de la vallée du Mackenzie, y compris l’exploration et la mise en valeur du champ gazier de la vallée du Mackenzie.

ÉTAT D'AVANCEMENT ACTUEL

  • L’ouverture de la section la plus au nord de la route de la vallée du Mackenzie, d’Inuvik à Tuktoyaktuk, a eu lieu le 15 novembre 2017.
  • La construction d’une route d’accès de 14 km, de Norman Wells au ruisseau Canyon, est en cours, créant des possibilités d’emplois, de formation et d’affaires pour les résidents locaux.
  • Le 6 novembre 2017, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a présenté une proposition détaillée au Fonds national des corridors commerciaux de Transports Canada pour faire avancer le projet.
  • Six phases de construction ont été définies :
    1. Construction d’un pont (rivière Great Bear)
    2. Évaluation environnementale
    3. Route d’accès de Wrigley au mont Gaudet
    4. Du ruisseau Canyon à Tulita
    5. De Tulita à la frontière entre le Sahtú et le Dehcho.
    6. De la frontière entre le Sahtú et le Dehcho au mont Gaudet
  • Parmi les prochaines étapes, mentionnons la préparation d’une analyse de rentabilisation en partenariat privé-public, la réalisation de plus amples études techniques et environnementales et la poursuite du processus d’évaluation environnementale.

Cliquez ici pour avoir plus d'information sur le projet.