Transport

Planifiez vos déplacements

Carte du réseau routier des TNO (fichier PDF)

Ayez toujours un plan de voyage lorsque vous vous déplacez sur la route aux TNO. Sachez où vous pourrez arrêter faire le plein et où sont situés les centres de réparation les plus proches (ainsi que leurs heures d’ouverture). Vérifiez les conditions de la route avant votre départ, en consultant notre page Web des conditions routières ou en appelant au 1-800-661-0750.

Au début et vers la fin de la saison d’exploitation des traversiers, les conditions de la glace et les fluctuations des niveaux d’eau peuvent empêcher d’offrir ces services et la non-disponibilité des traversiers pourrait être annoncée moyennant un court préavis ou même sans préavis.

La GRC fournit de l’assistance en cas d’urgence sur la route aux Territoires du Nord-Ouest. Pour communiquer avec eux, faites le 867-indicatif local à 3 chiffres-1111. Par exemple, à Yellowknife, le numéro pour joindre la GRC est le 867-873-1111 et à Hay River, le 867-874-1111. La téléphonie mobile, le long des routes et dans certaines localités, est parfois d’un accès limité ou non disponible.

Voici quelques conseils de sécurité si vous prenez la route aux TNO :

  • Roulez avec les phares allumés et portez toujours votre ceinture de sécurité (vous et vos passagers) : c’est la loi, aux Territoires du Nord-Ouest.
  • Conduisez prudemment et tenez compte des conditions de la route et des conditions météo.
  • Transportez une bonne roue de secours, une trousse de premiers soins, un câble de remorquage, une fusée éclairante, une petite hache, un couteau, des bougies et des allumettes ainsi qu’un bidon d’essence.
  • Assurez-vous que votre véhicule est en bon état mécanique.
  • Installez un treillis métallique ou un protecteur en plastique sur vos phares avant.
  • Réduisez votre vitesse lorsque vous vous approchez d’un véhicule qui vient en sens inverse, afin de réduire la quantité de poussière soulevée et l’impact des cailloux éventuellement projetés.
  • Transportez de l’eau et quelques aliments, au cas où.
  • En été, ayez suffisamment de liquide lave-glace et de chasse-moustiques; en hiver, pensez à avoir assez de vêtements chauds et un sac de couchage pour chaque passager.

Comment obtenir de l’information sur les conditions routières?

  • Vous pouvez en tout temps vous informer des conditions routières en consultant notre site Web : il vous suffit de cliquer sur la route au sujet de laquelle vous voulez des renseignements.
  • Vous pouvez aussi appeler au 1-800-661-0750, en tout temps.
  • Consultez les mises à jour du ministère des Transports sur Twitter : @GNWT_DOT.

 Pourquoi ferme-t-on parfois certaines routes?

  • Il arrive que nous devions fermer une route lorsque les conditions ne sont pas sécuritaires. Cela peut se produire moyennant un bref préavis; il est donc important de toujours vous tenir au courant de l’évolution des conditions de la route.
  • Pendant la saison des feux de forêt, il se peut que des routes doivent être fermées si la fumée nuit à la visibilité ou que le feu fait rage à proximité. En hiver, les routes sont parfois fermées à cause du blizzard qui rend la visibilité difficile ou nulle, ou parce que d’autres conditions rendent la route trop dangereuse.

Comment bien planifier mes déplacements lorsque les conditions changent rapidement?

  • Ayez toujours un plan de déplacement et informez-en vos proches. En tout temps pendant l’année, les conditions météorologiques ou une panne mécanique peuvent entraîner des retards. Sur certaines routes des TNO, il pourrait arriver que le village le plus proche de l’endroit où vous êtes tombé en panne se trouve à 100 km de distance, ou même plus.
  • Tenez compte des conditions routières changeantes. Si l’on annonce qu’une route va bientôt être fermée, faites preuve de patience. Si l’on vous informe qu’elle sera bientôt rouverte, soyez prêt à reprendre la route.
  • Apportez plus d’eau et de nourriture saine que vous croyez nécessaire. Pensez aussi à avoir suffisamment de vêtements et d’accessoires appropriés à la saison. Soyez prêt à devoir passer une ou plusieurs nuits le long de la route, dans le cas d’une situation exceptionnelle.
  • Assurez-vous d’avoir assez d’essence. Les stations d’essence le long de votre route pourraient ne plus être en mesure de vous servir si la demande a été supérieure à la normale. Transportez des câbles d’appoint (câbles de démarrage) ainsi qu’une roue de secours, en tout temps. Faites faire l’entretien mécanique de votre véhicule : tous les composants importants doivent être en bon état, tout comme vos pneus. Soyez particulièrement vigilant si vous conduisez un véhicule vieillissant.

Pourquoi y a-t-il parfois des convois qui font que la circulation n’est permise que dans un sens?

  • Un convoi est un groupe de véhicules qui se déplacent ensemble, pour des raisons de sécurité. On les organise lorsque les conditions permettent un bref déplacement contrôlé, c’est-à-dire un déplacement qui suppose la présence de véhicules d’intervention d’urgence à proximité.
  • Lorsqu’un convoi se déplace sur une route, les conditions et le contexte peuvent changer très rapidement, si bien que les conducteurs doivent user de prudence encore plus que d’habitude. Il arrive parfois que le convoi doive se déplacer sur le milieu de la chaussée (à cheval sur les deux voies). Toutes les manœuvres de dépassement, de ralentissement ou d’arrêt présenteraient alors des risques pour tous les véhicules du convoi. Voilà pourquoi, dans de telles conditions, il est plus sûr de prévoir que la circulation se fera temporairement dans un seul sens sur cette route. La circulation dans les deux sens, en présence d’un convoi, est maintenue lorsque les conditions le permettent.
  • Sachez que les véhicules d’accompagnement font tout ce qu’ils peuvent pour prendre en charge le plus de véhicules possible dans le convoi. Dans de rares situations d’urgence, il peut arriver que les autorités policières doivent gérer le trafic routier en fonction des priorités. Ce serait le cas, par exemple, si des véhicules transportent de l’équipement ou des matériaux essentiels ou si les conditions de la circulation des deux côtés de la section de route fermée sont considérablement différentes en raison de la météo ou de la disponibilité des services.

Comment décidez-vous qu’une route n’est pas sécuritaire et donc qu’il faut la fermer?

  • Des véhicules de patrouille sillonnent les routes et notent s’il y a un problème de visibilité ou des risques pour la sécurité des usagers. Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles fournit des prévisions météorologiques, y compris des bulletins sur les risques d’incendie de forêt et des prévisions concernant les vents, en été. Tous ces éléments d’information servent à déterminer les périodes où il sera sécuritaire ou non d’emprunter telle ou telle route, entre une localité donnée et une autre. Si elles jugent qu’une section de la route risque d’être trop dangereuse, les autorités décident de la fermer.