Transport

Navigation 

Les embarcations occupent une place très importante dans la vie aux TNO, tant pour les résidents que pour les visiteurs. Notre histoire et notre culture sont en grande partie centrées sur les innombrables lacs, fleuves et rivières que compte le territoire. En été, ces plans d’eau sont achalandés et fourmillent de plaisanciers, de canoteurs, de kayakistes, etc., sans compter les gens qui gagnent leur vie grâce aux cours d’eau.

En raison de toute cette activité, les noyades liées à la navigation figurent parmi les plus importantes causes de décès évitables aux TNO. Ici, chaque année, plus de gens meurent noyés que dans des accidents de la route. Les noyades représentent 11 % des décès ayant fait l’objet d’une enquête du coroner (tous âges confondus) et 17 % des décès d’enfants (0 à 14 ans).

Il y a plusieurs choses que les plaisanciers peuvent faire pour améliorer leurs chances de rentrer à la maison sains et saufs :

Mais, ce qui importe plus que tout pour un plaisancier, que vous soyez conducteur ou passager, c’est de porter un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel (VFI) homologué CSA. Aux TNO, la plupart des décès liés à la navigation sont directement attribuables au fait que les victimes ne portaient PAS cet indispensable vêtement de sécurité.

Sécurité et gilets de sauvetage (vidéo

Comment les gilets de sauvetage sauvent-ils des vies?

Que vous soyez un excellent nageur ou un pro de la pêche, dans nombre de situations survenant sur l’eau, aucune force ou habileté personnelle ne peut vous aider, par exemple :

  • Si vous chavirez dans des eaux agitées
  • Si vous faites naufrage dans une mer devenue soudainement agitée
  • Si vous êtes éjecté de l’embarcation à la suite d’une collision
  • Si vous êtes blessé par des roches ou des objets submergés
  • Si vous perdez connaissance en raison d’émanations de monoxyde de carbone
  • Si vous tombez dans l’eau glacée
  • Si vous perdez l’équilibre lorsque vous pêchez
  • Si vous êtes incapable de nager en raison de vêtements lourds ou gorgés d’eau

Pour être efficace, un gilet de sauvetage doit être correctement ajusté. Posez-vous les questions suivantes à propos de votre gilet :

  • Est-il facile à enfiler et à enlever?
  • Est-il confortable?
  • Vous permet-il de bouger librement les bras et de vous pencher?
  • Convient-il à votre taille et à votre poids?

Vêtements de flottaison pour enfants

Les enfants devraient porter un gilet de sauvetage lorsqu’ils sont sur l’eau ou près de l’eau, et les parents devraient donner l’exemple et porter eux aussi un gilet de sauvetage! Il faut toutefois éviter de faire porter à un enfant un vieux gilet de sauvetage d’adulte. Il existe des VFI et des gilets de sauvetage homologués spécialement conçus pour les enfants. Lorsque vous achetez un vêtement de flottaison approuvé pour un enfant, recherchez les éléments suivants :

  • Étiquette d’homologation canadienne indiquant le tour de poitrine ou le poids approprié
  • Grand col assurant une protection supplémentaire et soutenant la tête de l’enfant
  • Ganse de repêchage sur le col
  • Couleurs vives : le jaune, l’orange et le rouge sont les plus visibles
  • Boucles et fermeture à glissière solides et inoxydables
  • Attaches à la taille avec cordon de serrage ou élastique ajustable devant et derrière
  • Lanière de sécurité qui se boucle entre les jambes pour empêcher le vêtement de glisser par-dessus la tête de l’enfant
  • Bande réfléchissante et sifflet en plastique
  • Assurez-vous que le vêtement de flottaison homologué soit confortable, mais bien ajusté
  • N’achetez pas un gilet de sauvetage ou un VFI trop grand dans l’espoir que l’enfant grandira.
  • Et n’oubliez pas que le VFI ne remplace jamais la supervision d’un adulte. Lorsque vous êtes sur l’eau ou près de l’eau, tenez votre enfant à un bras de distance en tout temps.

Consultez le site web sur les gilets de sauvetage et vêtements de flottaison individuels (VFI) de la Croix-Rouge canadienne.

L’entretien d’un gilet de sauvetage

L’aspect sécuritaire d’un gilet de sauvetage dépend du modèle choisi, ainsi que d’un entretien et d’un rangement adéquats. Traitez les gilets de sauvetage de la même façon que vous traitez vos vêtements, et ils devraient durer longtemps.

  • Évitez de laisser les gilets de sauvetage au soleil pendant de longues périodes (le soleil peut décolorer et affaiblir le tissu)
  • Pour les faire sécher, n’utilisez pas une source de chaleur directe, quelle qu’elle soit (cela pourrait endommager le matériau de flottaison). Suspendez plutôt les gilets de sauvetage sur des cintres en plastique, dans un endroit aéré ou à l’ombre à l’extérieur.
  • Recherchez des signes d’infiltration d’eau, de moisissure, de rétrécissement ou de durcissement des matériaux de flottaison.
  • Assurez-vous que les gilets sont complètement secs avant de les ranger.
  • Si vous les rangez dans votre embarcation ou dans un endroit quelconque, ne les pliez pas et ne placez pas d’objets lourds par-dessus pour ne pas les écraser.
  • Les gilets de sauvetage devraient être examinés au moins une fois par année pour en assurer le bon état et la flottabilité. Vérifiez régulièrement la flottabilité dans une piscine ou en allant dans l’eau jusqu’à la taille et en vous accroupissant pour voir si vous flottez bien.
  • Les gilets gorgés d’eau, décolorés ou qui prennent l’eau doivent être jetés.

Pour nettoyer un gilet de sauvetage ou un VFI :

  • Utilisez un savon doux et de l’eau
  • Rincez soigneusement
  • Séchez à l’air libre, à l’abri du soleil et de la chaleur directe.