Transport

La sécurité sur la glace

Ne vous fiez jamais à la glace. Que vous soyez un excellent nageur, en bonne forme physique ou un habitué du Nord : l’eau glaciale vous tuera en l’espace de quelques minutes. Ne jouez pas avec votre vie : suivez les règles en tout temps. 

(Les renseignements présentés sur cette page vous sont offerts gracieusement par la Société de sauvetage de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest.)


Conseils

Vérifiez l’épaisseur de la glace.              

Sur le site Web de la Ville de Yellowknife, vous trouverez les mesures de l’épaisseur de la glace (en anglais seulement) prises à plusieurs endroits de la ville. Le service d’incendie de Yellowknife recommande de ne pas marcher sur la glace de la région de Yellowknife jusqu’à ce qu’elle ait atteint une épaisseur d’au moins quinze centimètres (6 po).

Utilisez seulement les surfaces de glace désignées pour vous adonner à vos loisirs.

Les bassins d’eau désignés pour le patin doivent être maintenus par du personnel bien informé, et la glace doit être vérifiée régulièrement afin de s’assurer qu’elle est suffisamment épaisse et solide pour être utilisée à des fins récréatives.

Sachez reconnaître les différents types de glace.

Les recommandations émises sur l’épaisseur de la glace s’appuient sur les différents types de glace, soit transparente, bleue ou verte. La glace blanche contient de l’air ou de la neige et doit inciter à la prudence. Une glace mixte blanche et transparente doit avoir une épaisseur minimale de quinze centimètres (6 po) pour qu’on puisse y marcher. Certains éléments ont des incidences sur l’épaisseur de la glace, comme les courants et la profondeur de l’eau. Des parties de glace qui sont très près l’une de l’autre peuvent avoir des épaisseurs très différentes.

Surveillez toujours les enfants qui jouent sur la glace ou près d’une étendue d’eau glacée.

Insistez pour qu’ils portent un gilet de sauvetage, un vêtement de flottaison individuel ou une combinaison de flottaison avec protection thermique.

Prévoyez un plan d’urgence.

Pensez à ce que vous devez faire si une personne tombe dans l’eau glaciale et exercez-vous.

N’allez pas sur la glace d’une rivière ou d’un fleuve.

Les courants peuvent faire changer rapidement l’épaisseur de la glace pendant la nuit. Différentes parties de la rivière peuvent avoir une glace différente et dangereuse selon le débit de l’eau qui se trouve en dessous.

Si vous conduisez sur de la glace, assurez-vous d’avoir un plan d’évacuation.

Ouvrez vos fenêtres, déverrouillez vos portes et allumez vos phares. Ces trucs vous aideront à sortir de votre véhicule plus rapidement.

N’allez jamais sur la glace seul.

Votre accompagnateur pourrait vous secourir ou aller chercher de l’aide. Avant d’aller sur la glace, dites à quelqu’un l’endroit où vous allez et l’heure à laquelle vous prévoyez être de retour.

Portez une combinaison de flottaison pour la motoneige, un gilet de sauvetage ou un vêtement de flottaison individuel.

Vous augmentez vos chances de survie si vous portez un gilet de sauvetage par-dessus votre tenue de motoneige ou par-dessus vos couches de vêtements d’hiver.

Évitez de consommer de l’alcool.

L’alcool altère votre jugement et accélère la progression de l’hypothermie.

Évitez de vous déplacer sur la glace la nuit.

Les noyades associées à la motoneige surviennent souvent la nuit puisqu’il est difficile de voir les plaques de glace fragile et les trous dans la glace.

Si le pire se produit et qu’une personne tombe à l’eau, ne paniquez pas!   

Toute personne qui se trouve sur ou près de la couche de glace fragile doit s’étendre lentement sur la glace. Dites à la personne de battre des jambes et de sortir tranquillement de l’eau. Dites-lui de ramper ou de se rouler hors de l’eau où la glace n’est pas brisée. Utilisez un objet long pour aider la personne (p. ex. une corde, un bâton ou une échelle). Une fois que la personne est sortie de l’eau, assurez-vous que vous êtes tous deux assez loin du trou avant de vous approcher. Aidez la victime à enfiler des vêtements secs, mettez-la à l’abri et traitez l’hypothermie.


Règles sur l’épaisseur

7 cm (3 po) ou moins

N’Y ALLEZ PAS

10 cm (4 po)

Sécuritaire pour la marche ou le ski de fond

15 cm (6 po)

Sécuritaire pour la motoneige

De 20 à 30 cm (de 8 à 12 po)

Sécuritaire pour une voiture ou une petite camionnette

De 30 à 38 cm (de 12 à 15 po)

Sécuritaire pour un camion de taille moyenne (camionnette ou fourgonnette)


Équipement de sécurité

  • Des pics à glace
  • Une échelle glaciométrique
  • Une corde
  • Une petite trousse de sécurité personnelle (doit comprendre un couteau de poche, une boussole, un sifflet, un allume-feu et un téléphone cellulaire)

Mythes et réalités sur la glace


Mythe : L’épaisseur de la glace est uniforme sur toute l’étendue d’eau.


Réalité : L’épaisseur de la glace est rarement uniforme. La glace peut avoir une épaisseur d’un pied à un endroit et d’un pouce quelques mètres plus loin.

Mythe : Si la glace est épaisse, elle est solide.

Réalité : La glace épaisse peut quand même être fragile, surtout si elle a gelé et dégelé maintes fois ou si elle est formée de plusieurs couches d’eau et de neige.

Mythe : À même épaisseur, tous les types de glace ont la même solidité.

Réalité : Les différents types de glace n’ont pas la même solidité. Les glaces bleue, noire et verte sont les types de glace les plus solides. Dix centimètres (4 po) de ces types de glace devraient suffire pour soutenir une ou deux personnes. Pour soutenir le même nombre de personnes, l’épaisseur de la glace blanche ou opaque devrait être d’au moins le double, soit de 20 centimètres (8 po).

Mythe : La glace est plus solide et gèle plus vite si elle est recouverte de neige.

Réalité : La neige agit comme un isolant. La glace recouverte de neige est plus mince et moins solide. Une averse de neige bien fraîche peut aussi isoler, réchauffer et faire fondre la glace existante. La glace composée de couches de neige pourrait ne pas être assez solide pour soutenir une personne.

Mythe : Un froid intense rend la glace plus épaisse, plus sécuritaire.

Réalité : Un coup de froid affaiblit la glace et peut provoquer la création de fissures dans un délai d’une demi-journée. Un réchauffement de l’air, en revanche, peut mettre plusieurs jours pour affaiblir la glace.

Mythe : Si vous savez où vous allez et que vous connaissez l’état de la glace, il est sans danger de vous y déplacer pendant la nuit.

Réalité : Il est particulièrement dangereux de se déplacer sur la glace la nuit. L’état de la glace peut changer tous les jours et vous ne verrez généralement pas les dangers ou les panneaux d’avertissement dans la noirceur.

Mythe : Si vous tombez dans l’eau et que vous êtes un bon nageur, vous avez plus de chance de vous en tirer.

Réalité : Après seulement cinq minutes dans l’eau glaciale, vous aurez de la difficulté à bouger vos membres. Il vous sera alors très difficile de sortir de l’eau, même si vous êtes un excellent nageur.