Transport

Véhicules avec conduite à droite

Avant l’achat

Si vous envisagez d’acheter un véhicule importé dont le volant est du côté droit, vous devez être au courant d’un certain nombre de facteurs qui pourraient influencer votre décision. Il est important de poser de bonnes questions, car c’est là un choix qui peut entraîner des coûts élevés et des délais. Par exemple, les pièces de rechange de véhicules avec conduite à droite peuvent être difficiles à trouver et devront peut-être être commandées directement du constructeur automobile, dans le pays où le véhicule a été fabriqué. Même lorsque vous pouvez commander des pièces au Canada, celles-ci peuvent parfois prendre des mois à vous être livrées. En outre, bon nombre de concessionnaires automobiles ne souhaitent pas assurer l’entretien mécanique de véhicules importés ni à les prendre en échange si vous y achetez une voiture fabriquée en Amérique du Nord pour notre contexte (volant à gauche).

Vous devez aussi être conscient que rouler avec un véhicule dont le volant est à droite exigera de vous adapter à de nouvelles habitudes de conduite, même pour les opérations les plus simples. Sachez que le risque d’être impliqué dans une collision est 40 % plus élevé lorsqu’on conduit un véhicule avec volant à droite sur des routes conçues pour la conduite avec volant à gauche. Cela est peu étonnant, parce qu’il est encore plus difficile d’effectuer des manœuvres simples telles qu’un dépassement (vous devez vous « pointer le nez » un peu plus vers la gauche pour vérifier s’il est sécuritaire de doubler) ou un virage à gauche (vous devez alors attendre que le véhicule devant vous libère l’intersection pour voir clairement la voie où vous vous engagez).

Peut-être avez-vous entendu dire qu’un véhicule avec conduite à droite importé au Canada est automatiquement autorisé à rouler sur les routes de chaque province ou territoire. Or, ce n’est pas le cas. Dès qu’un véhicule est conduit sur une route, il devient assujetti aux lois en vigueur dans la province ou le territoire où vous vous trouvez. À ce propos, le site Web de Transports Canada précise clairement ceci : « Il est important de souligner que les provinces et les territoires ont le pouvoir d’établir leurs propres exigences d’immatriculation pour ces véhicules [avec conduite à droite], en fonction du niveau de risque qu’ils peuvent représenter pour le public. »

Après l’achat

Si vous décidez d’acquérir un véhicule avec conduite à droite et que vous entendez l’utiliser sur les routes des TNO, vous devrez bien sûr l’immatriculer. Pour ce faire, rendez-vous dans l’un des bureaux de l’immatriculation et des permis de conduire. Depuis le 18 août 2008, tous les véhicules avec conduite à droite importés aux TNO doivent être inspectés avant d’être immatriculés. Les agents de la circulation routière autorisés à faire cette inspection sont en poste à Yellowknife, à Hay River et à Inuvik; l’inspection est sans frais pour le propriétaire.

Pour prendre un rendez-vous d’inspection de votre véhicule importé, veuillez communiquer avec le bureau le plus près de chez vous :

Hay River 867-984-3291
Inuvik 867-777-7283
Yellowknife 867-767-9088 ext 31182

Tous les véhicules avec conduite à droite, y compris ceux qui sont déjà immatriculés, doivent subir une inspection. Dans le cas de ceux qui ont déjà été immatriculés, le renouvellement de l’immatriculation ne pourra se faire tant et aussi longtemps que le propriétaire n’aura pas fait inspecter son véhicule comme il se doit.

But de l’inspection

Les véhicules importés, à plus forte raison lorsque leur volant est à droite, n’ont évidemment pas été fabriqués pour être utilisés sur les routes d’Amérique du Nord. Ils peuvent être équipés de pièces ou d’accessoires susceptibles de poser un danger pour le conducteur, les passagers et les autres usagers de la route. Pour optimiser la sécurité de tous, il se pourrait que nous exigions que certaines modifications soient apportées au véhicule avec conduite à droite, avant que celui-ci soit autorisé à rouler légalement sur les routes des TNO. Par exemple, les phares avec inclinaison vers le fossé, comme cela se voit au Japon, seraient, dans notre contexte, inclinés vers la voiture venant en sens inverse; ils doivent donc être remplacés.

À quoi vous attendre après l’inspection du véhicule

Si votre véhicule passe l’inspection avec succès, vous recevrez un formulaire signé par un agent de la circulation routière confirmant que vous avez l’autorisation de faire immatriculer votre véhicule (ou de renouveler son immatriculation).

Si le véhicule échoue l’inspection, vous recevrez un relevé des points à faire modifier. Le mécanicien de votre choix pourrait se charger des travaux nécessaires, mais il est recommandé de communiquer avec le constructeur automobile pour commander les bonnes pièces. Ce sera votre responsabilité de faire apporter les modifications exigées, à vos frais, avant la prochaine inspection.